INFOS sur les différents modèles d'IRE

J'ai développé une large gamme d'indicateurs de rapport engagé de façon à pouvoir équiper à peu près tout ce qui roule Pour savoir lequel sera le plus adapté à votre véhicule, lisez ces quelques explications qui vous permettrons de faire le bon choix.

VOITURES avec levier en H

Cet indicateur fonctionne grâce à 2 capteurs magnétiques qui sont placés à l'avant et à l'arrière du levier de vitesse. Sur la tige du levier de vitesse, 2 aimants sont fixés de façon à indiquer aux capteurs dans quelle position se trouve celle-ci.
VERSION : Pour levier en H

VOITURES avec boite séquentielle

Sur les boites à vitesse séquentielles se trouve en général un capteur potentiométrique dont l'axe tourne en fonction du rapport engagé. L'indicateur se charge d'alimenter le potentiomètre, de récupérer l'information et de l'afficher. Il fonctionne avec n'importe quel potentiomètre. L'afficheur doit être programmé lors de l'installation.
VERSION : Pour boite séquentielle

KARTCROSS et MOTOS

La plupart des kartcross sont équipés de moteur de moto. Malheureusement ils ne sont pas tous dotés des mêmes capteurs.

Voici quelques explications sur les différents capteurs que l'on peut rencontrer :

Capteur de point mort simple : Il s'agit d'un contact qui est fermé lorsque l'on est au point mort. Il n'est pas modifiable et ne peut servir qu'à capter le point mort.
Exemple : moteur de 500 CB.

Capteur de point mort à plots : C'est un capteur qui possède plusieurs plots (un par vitesse) avec une bille qui se déplace de plots en plots en fonction du rapport engagé. Certains de ces capteurs ne possèdent que 3 plots (PM, 2ème et 3ème). Si l'on est pas mauvais bricoleur, on peut essayer de rajouter les plots manquants sois même. Certains constructeurs vendent le capteur tout fait.
Exemple : Yamaha TDM.

Capteur de point mort analogique : Certaines motos sont équipées de ce genre de capteur qui fournit une tension continue proportionnelle au rapport engagé. L'afficheur n'a plus qu'à « lire » cette tension, la convertir et l'afficher.
Exemple : Suzuki GSXR 600.

Capteur de vitesse électronique : C'est un capteur qui se trouve en sortie de boite à vitesse. Il fournit un signal carré (0V au niveau bas et 5V au niveau haut) dont la fréquence varie en fonction de la vitesse de rotation de la roue. Plus on va vite, plus il y a d'impulsions.
Exemples : Yamaha R1, FZ1, Kawasaki ZX6R,

Capteur de régime moteur : C'est un capteur qui se trouve sur le vilebrequin. Il fournit une tension sinusoïdale d'amplitude crête-crête de 6V en général. La fréquence du signal varie en fonction du régime moteur. Plus le moteur tourne vite, plus il y a de sinusoïdes. Tous les moteurs en sont équipés car le signal sert à la commande de l'allumage.
Exemples : Yamaha R1, FZ1, Kawasaki ZX6R,

Capteur de vitesse à câble : Il s'agit d'un capteur mécanique monté sur la roue avant avec un câble qui remonte jusqu'au compteur de vitesse. Celui-ci n'est pas exploitable pour obtenir la vitesse du véhicule et bien entendu, si ce capteur est présent, le capteur de vitesse électronique n'y est pas !
Exemple : Suzuki 600 Bandit

Présence du capteur de vitesse électronique et du capteur de régime moteur :

C'est la solution la plus facile et la plus économique. Le LUMIRAP « tout électronique » exploite les 2 signaux (vitesse et régime moteur) pour afficher le rapport engagé. Il faut néanmoins trouver les bons signaux sur le moteur. Heureusement, le LUMIRAP dispose d'une fonction de test pour savoir si on les a bien trouvé.
VERSION : Tout électronique

Absence du capteur de vitesse électronique :

Il faut commencer par regarder le capteur de point mort.

* S'il est « simple », il ne pourra servir qu'à capter le point mort. Il faut donc utiliser un LUMIRAP équipé d'un capteur à rajouter sur le véhicule.
Pour les motos, c'est un tube de 10 cm de long et 7 mm de diamètre avec 2 aimants à fixer sur la tringlerie.
VERSION : CAPTEUR MAGNETIQUE sur tringlerie

Pour les kartcross, 2 micro rupteurs à installer sur la tringlerie + utilisation du capteur de point mort.
VERSION : CAPTEUR sur tringlerie

* Si le capteur dispose des plots, il suffit de rajouter quelques résistances et un seul fil qui remonte à l'afficheur.
VERSION : COMPTEUR à CABLE

* Si le capteur ne dispose pas de tous les plots, on peut le modifier sois même ou en acheter un tout fait (20 à 30 euros) et ajouter les résistances.
VERSION : COMPTEUR à CABLE

* Si c'est un capteur analogique, il suffit de ramener le signal à l'afficheur avec un seul fil.
VERSION : COMPTEUR à CABLE

QUAD

La plupart des quads sont équipés d'un connecteur avec autant de plots que de vitesses. Il suffit de rajouter quelques résistances et un seul fil qui va à l'afficheur.
VERSION : COMPTEUR à CABLE

KARTING de PISTE

Pour les karts de piste, il suffit de rajouter un capteur sur la tringlerie et 2 aimants. Comme il n'y a pas de batterie il faudra mettre un accumulateur 9V pour alimenter l'afficheur. Petit inconvénient, les boites à vitesses ne disposent pas de capteur de point mort. L'afficheur ne pourra donc pas l'afficher.
VERSION : CAPTEUR MAGNETIQUE sur tringlerie

 

Avec toutes ces versions, je peux donc équiper n'importe quel véhicule à vitesses. Si malgré ces explications vous ne trouvez pas celui qu'il vous faut, contactez moi, je vous aiderai dans votre choix.

Si vous avez une boite avec un fonctionnement spécifique différent de ceux exposés précédemment je pourrai certainement trouver une solution. N'hésitez pas à demander.

Retour page LUMIRAP Menu